Eaux-vives : des visiteurs venus de l'arctique, se baladent en toute confiance parmi les baigneurs !

RARETÉ À OBSERVER !

Ce mois de septembre, un oiseau venu de très loin, se montre sans timidité sur le banc de sable de Baby-Plage !

Il s’agit du Bécasseau sanderling, un petit coureur des rivages plus habitué aux plages de l’Atlantique qu’aux bords du Léman.  Cette petite boule de plumes au longues pattes et au long bec se reconnait à son plumage pâle et plus encore à son allure toujours alerte.

Une confiance totalement désarmante

L’originalité de cet oiseau est aussi de montrer bien souvent une confiance totalement désarmante. Né bien au-delà du cercle arctique, il n’identifie tout simplement pas les humains comme une menace. Il zigzague ainsi entre les baigneurs, accélérant seulement le pas lorsque des promeneurs inattentifs l’approchent trop brusquement.  Il s’agit pourtant d’un oiseau bien sauvage, qu’il faut respecter et éviter de déranger gratuitement.

Très affairé, le Bécasseau sanderling passe ses journées à picorer sur le sable, afin de reprendre ses forces. Il reprendre sa migration dès que la météo le permettra.

Cette belle surprise – à découvrir sans attendre – offrira des observations exceptionnelles à toutes les curieuses et tous les curieux : le complexe naturel de la lagune des Eaux-Vives démontre ainsi une fois de plus tout l’intérêt de redonner une place à la vie sauvage jusqu’au centre-ville, tant pour la biodiversité que pour le plus grand bonheur du public !

D’autres migrateurs

Durant les semaines à venir, en particulier durant les journées pluvieuses,  d’autres migrateurs, comme le Bécasseau variable, le Bécasseau minute, le Grand Gravelot, le Tournepierre, pourraient faire halte au bord du lac, sur la Plage publique des Eaux-Vives, la Jetée des Pâquis ou encore le Quai Wilson. De quoi faire de belles découvertes !

 

 

Chevalier culblanc

Tringa ochropus

Chevalier guignette

Actitis hypoleucos

C'est dans ma nature !
Les bons comportements dans la nature et en campagne